Kazuya Yuki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Kazuya Yuki

Message par Kaguya Tadashi le Mar 22 Mar - 18:43

▬ MA PRESENTATION
Kazuya Yuki

       PRÉNOM • Kazuya
       NOM • Yuki
       SEXE • Masculin
       ÂGE • 20 ans

       GROUPE • Kirigakure
       GRADE • Chûnin
       RANG • B
DESCRIPTION PSYCHOLOGIQUE

Kazuya est née sous la bannière du clan Yuki, clan autre fois connu pour son pouvoir héréditaire, en utilisant à la fois le futon et le suiton pour créer un nouvel élément, le Hyôton. En grandissant le caractère de Kazuya s'est de plus en plus rapproché de cet aspect, ayant généralement une attitude froide et sans pitié avec les étrangers. Son but est d'éviter de trop se rapprocher des gens qu'il fréquente pour les protégées, pourquoi me direz-vous, dans son esprit, il est persuadé d'être frappé par la malchance et on ne peut pas lui reproché de le pensé quand on voit ce qu'il a dû vivre dans son passé. La femme qui l'a élevé depuis la mort de ses parents s'appelle Yuna, un ancien ninja du village de kiri, ayant rencontré Kazuya alors qu'il avait essayé de lui voler ses armes. Elle l'a pris avec elle à sa demande, il voulait à tout pris quitté ce village ou chaque jour pour lui était un combat. Au côté de cette femme, il avait espoir de devenir aussi fort qu'elle et ainsi pouvoir se débrouillé seule. Même après l'avoir rejoint, il ne lui a jamais révélé sa véritable identité, étant un membre du clan Yuki, il ne voulait pas mourir à cause de son don et cherchait à tous pris à le cacher. Il n'avait pas l'intention de rester bien longtemps avec elle, juste assez pour devenir fort et être capable de survivre seul, mais petit à petit, son cœur de glace à fini par fondre pour laisser place à la confiance et accepté l'amitié et l'amour de sa nouvelle famille. Elle n'était plus une étrangère pour lui, mais une sœur et même s'il n'avait aucun lien du sang, elle avait fait beaucoup plus pour lui que sa propre famille. Sa maitrise du Kenjutsu vient en partie de son enseignement même s'il a développé son propre style et ses propres techniques depuis, mais, à la base, c'était elle qui lui avait enseignée les bases. Il a même donné son nom à l'un de ses katanas en sa mémoire, cela lui permet de ne pas oublier que c'est grâce à son aide et à son sacrifice qu'il est toujours en vie.

Il lui arrive parfois de montrer un autre aspect de sa personnalité, il a beau être un homme assez renfermé suis lui-même la plupart du temps. Il peut montrer également qu'il a de la bonté, ayant vécu dans la pauvreté et la famine pendant son enfance, il n'hésite pas à aider les gens dans le besoin. Mais il fait juste le nécessaire, encore une fois, il cherche à tout pris de ne pas trop se rapprocher des autres. En revanche, il ne montre aucune pitié envers ceux qu'ils ont mérité d'être frappés par sa lame. Ayant déjà perdu tant de ses proches pendant son enfance, la pitié est un concept qui lui échappe totalement, la vie n'avait jamais eu pitié de lui alors pourquoi il devrait en avoir pour elle ? La justice, voilà la chose qu'il essaye d'apporter au monde depuis qu'il a rejoint le rang de kiri, un marchant où un haut noble de la hiérarchie peut importe. Il ne cherche pas non plus leur pardon, si ces hommes sont coupables de crime odieux, il sera l'épée de la justice qui ira gentiment leur trancher la gorge. Même une personne comme le Mizukage n'était pas à l'abri de sa vision de la justice, même si sa force ne peut pas encore toujours le lui permettre. Heureusement, la Mizukage actuelle n'a pas suivi le même chemin que son prédécesseur et tant qu'elle continue sur le même chemin, il sera ravi de l'aider dans ses projets.

Kazuya est un homme réfléchi, il sait par expérience que chaque décision, chaque action entraine des conséquences et il faut être prêt à en assumer responsabilité, alors il pèse toujours le pour et le contre avant de prendre une décision. Lorsqu'il tue quelqu'un pour apporter la justice, il sait que cela peut lui retombé à la figure, mais, il est prêt à assumé les conséquences de ses actes. Attention, il ne faut pas le voir comme un être sanguinaire qui tue tous les criminels qui croisent son chemin. Il tue surtout les criminels ayant commis des actes immondes, mais, il n'est jamais bon pour un brigand de croisé son chemin. Quand il a rejoins le village de kiri, il a une nouvelle fois décidé de ne pas révéler son véritable nom, à part la Mizukage tout le monde le connaît sous le nom de Kazuya Tanaka.


DESCRIPTION PHYSIQUE

Physiquement, Kazuya n'a pas à se plaindre, c'est bien l'une des seules choses pour laquelle il a été gâté par mère nature. L'homme âgé d'une vingtaine d'années aurait pu avoir beaucoup de succès auprès de la gentes féminine si son regard ne dégageait pas autant de froideur. Mais vu qu'il ne cherche pas à ce rapproché des gens cela l'arrange en fin de compte. Il peut se classer dans les hommes de taille et de corpulence moyenne, mesurant un mètre quatre-vingts pour un poids idéal de quatre-vingt-cinq kilos. Ayant vécu dans la misère pendant son jeune âge, il s'était forgé au fil du temps un métal d'acier, mais en voyageant un peu partout avant de rejoindre le village de kiri son corps à fini par suivre l'état de son mental. Ses ados sont aussi durs que le béton et pas la peine de cherche la moindre trace de graisse chez lui, il n'en a pas. Même si son corps est assez musclé, il essaye de pas trop le développé dans ce sens, cherchant à gardé son agilité au maximum tout en gardant la forme. Afin bon, tout son physique est souvent caché d'arrière ses habits, alors il est difficile pour les autres d'en juger.

Hormis son corps de rêve, son visage n'est pas mal non plus, enfin, il pourrait être mieux si de temps en temps, il souriait. Mais bon autant demandé à un alcoolo d'arrêté de boire, il y a plus de chance de voir celui-ci arrêté la binouze que de voir Kazuya affiché un sourire. De manière générale, il a une longue chevelure de couleur brun foncé, qu'il attache en queue-de-cheval, mais, il lui arrive également de changer de coupe pour adopter un style plus cours, ne dépassant pas le niveau de la mâchoire. Son choix de style change en fonction de ses humeurs et de la saison actuelle. La couleur de ses yeux à la base sont d'un brun classique, mais, un changement de couleur se produit lorsqu'il utilise son don héréditaire, passant d'un brun classique à du bleu proche du cyan. Ayant très peu utilisé ses techniques de Hyôton lui-même n'est pas au courant de ce changement.

Niveau équipement Kazuya ne se sépare jamais de Yoshiyuki et de Yūna ses deux fidèles épées. Il a nommé ses deux armes en rapport avec son passé, Yoshiyuki en l'honneur son clan aujourd'hui disparue. Son autre épée, il l'a nommé Yūna en souvenir de son ancien maître qui lui avait appris non seulement son art, mais, également son sens de la justice. Lorsqu'on regarde ses habits, on pourrait presque croire qu'il vient d'une lignée de noble. Lui qui avait autre fois grandis dans la rue était pris pour un noble de la haute renommé. Il porte une armure légère recouverte de tissu bleu et blanc un peu partout suivi de quelque trait doré. Il porte de gants qui partent de la moitié de l'avant-bras jusqu'au niveau de la paume de sa main. Bien sûr, il porte d'autre tenue que celle-ci, mais je ne vais pas vous détailler toute ça garde-robe quand même.


       
VOTRE HISTOIRE

Nous ne sommes pas tous nés sous la bonne étoile, ayant une famille riche, de quoi mangé chaque soir, un toit où dormir. Cela aurait pu être mon avenir si le village de Kirigakure n'avait pas été gouverné par un fou à l'époque de mon enfance. Après la fin de l'une des grandes guerres mon clan à chercher à fuir, nous étions vus comme des monstres et beaucoup avaient peur de nos pouvoirs héréditaires. Beaucoup se sont fait tuer pour cette simple raison, aujourd'hui peu ont survécu à cette époque sanglante. J'ai dû cacher mes talents pendant des années pour pouvoir survivre, chaque jour était un combat et la mort pouvait me frapper à tous moment. Aujourd'hui, je ne sais toujours pas si c'est grâce à la chance que j'ai survécu où à mes talents de discrétions. Mes parents ? Ils sont morts il y a déjà un petit moment, ils n'ont pas eu autant de chance que moi. Je revois parfois leur visage dans mes rêves, mais, avec le temps, ils deviennent de plus en plus flous, je risque d'un jour d'oublier leur apparence, puis leur voix. C'est triste, car je n'ai aucune envie que cela arrive, mais, je n'ai aucun contrôle là-dessus, j'essaye du mieux que je peux pour ne pas les oublier. J'ai dû me débrouiller depuis leurs morts, volés pour me nourrir était devenu mon quotidien. Certains jours, j'avais de quoi remplir mon estomac, mais, quand la malchance était de mon côté mon larcin n'était pas aussi efficace et je peux vous dire que des coups, j'en ai reçu. Mais je n'avais pas d'autre choix à cette époque, je devais voler pour me nourrir et je ne pouvais pas me défendre au risque de montrer mon pouvoir au grand jour. Heureusement pour moi, j'étais dans un petit village et les gens n'étaient pas très futés alors j'ai pu survivre sans trop recevoir de correction.

En étant prudent et pas trop gourmand, j'ai pu survivre de cette manière pendant un moment. Il était rare que je dorme au même endroit, écurie, grange parfois même à la belle étoile. Au début, c’était difficile, incapable de dormir surtout les premiers jours suivant la mort de mes parents. Je me demande parfois où j'ai pu trouver la force de continuer, partagé entre la dépression et le désire de vivre. Je n'ai aucune idée pendant combien de temps j'ai dû vivre de cette manière, quelque jour, quelque mois, quelque année ? Dans mes souvenirs, cela avait duré une éternité. Un jour, une personne étrangère arriva dans notre village, elle n'avait pas l’apparence d'un marchant et encore moins celle d'un noble. Non, la personne en question était armée et à la recherche d'information, c'était une kunoichi mais, sans bandeau. Sur le moment, je n'ai pas cherché à en savoir plus, pour moi, c'était une occasion de récupérer des armes pour pouvoir mieux survivre. J'ai donc observé cette femme pendant un moment, étudiant ses gestes, sa façon de marcher tout indice pouvait m'aider à facilité mon futur larcin. Mais je n'avais pas une idiote de civil devant moi, cette femme était surement entrainé à tué, échoué pouvais signer mon arrêt de mort, mais, je n'avais pas grand choses à perdre. Quand tu vis dans la peur de mourir chaque jour, on a une autre définition du mot peur croyez-moi, alors un risque de plus ou de moins cela ne change pas grand choses. J'étais déterminé à réussir, si je devais mourir ce jour-là, c'est que c'était mon destin et le fuir ne servira à rien. Petit à petit, je me suis approché de la femme, elle était armée d'un katana, mais volé un objet aussi gros était impossible. J'ai alors tenté ma chance sur un simple kunai, je me suis approché et je l'ai bousculé. C'est en général de cette manière que je vole une bourse d'or, mais cette fois-ci, je pris l'arme blanche. Je me suis ensuite excusé avant de prendre la fuite. J'avais réussi la chance était de mon côté.

Sur le moment, j'étais content, j'avais réussi un exploit. Volé une kunoichi n'étais pas simple loin de là, le fait d'avoir réussi m'a aidé à reprendre confiance enfin bon, c'est ce que j'avais cru. En fait, elle avait clairement remarqué que je lui avais dérobé quelque choses et m'avais suivi jusqu'à ma cachette, bon sang quelle imbécile j'étais. J'aurai pu mourir ce jour-là, j'ai cru que mon heure était arrivée, mais elle s'est contenté de me reprendre l'arme. Pourquoi ? J'avais déjà vu un aperçu de la cruauté des Shinobi, ils tuent sans la moindre hésitation. Ses gens-là n'ont pas le moindre sentiment, pour eux seule la mission importe, en voir un qui agit autrement m'a surpris. Sur le moment, je ne sais pas ce qui m'a pris, mais je l'ai supplié de m'emmener avec elle, rien ne pouvait être pire que cet endroit. Au début, elle a refusé à de nombreuses reprises, mais, j'ai insisté, insisté et elle a fini par changer d'avis et a accepté que je la suive dans son voyage. Pourquoi ne m'avait-elle pas tué, bonne question, elle a peu être eue pitié de moi, j'en sais rien. Une chose reste cependant certaine, sans elle il y a de fortes chances que je serais plus de ce monde. Depuis, nous voyageons ensemble, elle aussi à grandir sans ses parents, c'était peut-être la raison pour laquelle elle m'avait accepté. Pour moi peut importer la raison, grâce à elle, j'avais échappé à cette vie, et même si elle n'était pas parfaite, c’était un grand changement. En étant à ses côtés, j'ai beaucoup appris, elle m'a enseigné un tas de choses, elle ma appris à me battre comme un Shinobi. J'étais née dans le pays de l'eau, mais je n'avais jamais été dans une académie de ninja et d'un coté tant mieux. Sous le règne de Yagura, les tests étaient horribles alors je n'ai rien perdu, on va dire. Mais même avec elle, j'ai toujours caché mes dons héréditaires. Je lui avais menti sur mon nom de famille pour me protéger, mais également pour la protéger elle aussi. Si elle avait accepté mes pouvoirs, a force de voyager avec moi, elle aurait pu être victime de représailles à mon encontre. Elle était devenu comme une sœur pour moi alors je ne voulais pas que cela arrive.

-

Quelque année plus tard, je devais avoir seize ans, je crois. J'étais devenu un jeune homme et j'étais capable à présent de me protéger tout seul, mais j'ai continué à voyagé à ses côtés. Elle était devenu pour moi un membre de la famille et on n'abandonne pas sa famille n'est-ce pas ? J'étais heureux, on peut dire que j'avais une petite idée de la définition du mot bonheur. Si seulement cette époque avait pu durer plus longtemps. Oui malheureusement cela ne se termina pas sur une fin joyeuse. Un jour, nous nous sommes fait attaquer, j'étais confiant pensant que c’était des bandits en face de moi. Yuna me dit alors de fuir le plus loin possible et de la laisser réglé ça, c’était hors de question. Elle avait l'air de les connaitre, ils étaient à sa poursuite depuis des années disant que Yuna était une déserteuse et qu'elle devait mourir. Pourquoi ? Pourquoi toutes les personnes qui sont importantes à mes yeux doivent mourir, à l'époque pour mes parents, je n'avais rien pu faire, mais ici pas question que cela se reproduise. Cependant, elle était forte et n'avait pas besoin de mon aide, elle réussit les repoussés tous les cinq, mais combien de temps allait-elle tenir ? L'un d'entre eux comprit que pour la tuée, il devait utiliser sa faiblesse, et cette faiblesse, c'était moi. Il fonça alors sur moi à toute vitesse et me donna un coup mortel avec l'un de ses sabres. J'aurai pu mourir de cette façon, mais, au moment du coup, elle s'interposa et prit le coup à ma place. Il savait qu'elle allait bouger pour me protéger, j'étais en partie responsable de sa mort. Quelque chose sombra en moi ce jour-là, mon sang qui d'habitude était froid était devenu aussi ardent que la lave d'un volcan. Toute mon âme cria vengeance et mon pouvoir que j'avais retenu depuis ma naissance s'échappa. J'étais devenu incontrôlable, j'ai massacré ses personnes jusqu'au dernier ne laissant aucun survivant. C'était la première fois que je tuais, mais ma rage avait été la plus forte. Aujourd'hui si j'ai un regret ce n'est pas de les avoir tués, mais de ne pas avoir agi plutôt. Si je l'avais fait, elle serait peut-être parmi nous aujourd'hui.

J’étais de nouveau seul face au monde, mais je devais cependant continuer à vivre, pour elle. Avant de partir, je lui ai créé une sépulture pour qu'elle repose en paix. C'était difficile, aujourd'hui quand j'en parle cela me fait mal au cœur, je me sens horriblement coupable de sa mort. Si je ne l'avais pas rejoint, elle serait peut-être en vie aujourd'hui, elle m'a sauvé, mais en à payé le prix. Notre clan est touché par la malchance, mais parfois, j'ai l'impression que moi aussi, ce qui fait une double malchance. Depuis ce jour, j'essaye de ne pas trop me rapprocher des gens, je ne veux pas que ce genre d’événement se reproduise. Étant seul, mais capable de me débrouiller maintenant, j'ai continué ma route. Je suis alors devenu mercenaire, prenant des contrats à gauche, à droit pour me faire un peu d'argent. C'était parfois dangereux, mais Yuna m'avait tout appris, j'étais capable de faire face à de simples bandits. J'ai vécu cette vie pendant un petit moment et ce n'était pas si mal contenu de mes antécédents. J'aurai pu continuer ma vie de cette manière, gagnée de l'argent, acheté une maison, épousé une femme et avoir des enfants. Vivre mes vieux jours étant entouré par une famille aimante ça aurait pu être le rêve, mais quelques choses en moi voulait plus. C'était étrange, j'étais content de ma situation pourtant, mais je voulais quelque chose de plus, je voulais faire quelque choses qui apporte du changement. À cette époque, j'ai appris qu'un nouveau Mizukage avait été élu, le village avait retrouvé la paix et le règne de terreur était terminé. C'était une bonne nouvelle. J'ai alors compris quelle vie je voulais vivre, devenir un shinobi de ce village pour m'assurer que les erreurs du passé ne se répète jamais.

J'ai alors quitté ma vie de mercenaire pour rejoindre le village de kiri et devenir Shinobi sous les ordres de la Mizukage. Cette femme est forte et sensible au bien-être de son village contrairement à son prédécesseur. En rejoignant le village, je devais m'assurer que cela ne change jamais, plus personne dans ce pays ne doit vivre ce que j'ai vécu par le passé. Bien sûr avant de devenir un Kirijin j'ai dû faire mes preuves même si quelque part, j'en suis un à la base. Si le passé avait été différent, j'aurais grandi dans ce village, j'aurai étudié à l'académie comme tous les autres enfants de mon âge. Mais le destin en avait décidé autrement. En tant que Ninja de ce village, j'étais prêt à tout pour le protéger, quelle que soit la raison de la menace. Après deux années entières, je suis devenu un élément important dans les troupes du village, depuis que je suis devenu Chûnin j'ai un rôle plus déterminant. J'ai plus de responsabilités envers le village, un jour, je devrais former d'autre personne tout comme Yuna m'avais formé, j'espère être à la hauteur de leur attente, mais pour le moment, je me contente de servir Godaime Mizukage. Tant qu'elle restera sur le droit chemin, elle peut compter sur mon aide ! Ma vie depuis mon enfance a bien évolué, aujourd'hui, je n'ai pas de quoi me plaindre. J'ai une maison, je ne manque pas de nourriture mon travail est parfois difficile, mais je ne m'en plains pas.    


       
Derrière l'écran
PSEUDONYME • Taka / Kazuya / Ryo
       AVATAR • Cao Pi
       ÂGE • 26 ans
° CODAGE PAR DITA | EPICODE °


Dernière édition par Kaguya Tadashi le Lun 28 Mar - 23:48, édité 16 fois

_________________
avatar
Kaguya Tadashi
Admin/Membre des Paladin
Admin/Membre des Paladin

Messages : 245
Date d'inscription : 06/10/2015

http://light-of-dark.forumactif.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kazuya Yuki

Message par Kaguya Tadashi le Mar 22 Mar - 19:30

▬ Fiche Technique
Spécificités du Personnage

          Rang • B
          Spécialités • Ninjutsu Affinitaire  / Kenjutsu
          Capacités • Godai Seishitsu Henka - Hyôton
          Affinités • -Suiton - Fûton
          Pacte d’Invocation •
Vos Techniques
   

     
Votre Arsenal
     

     
Kazuya Yuki

° CODAGE PAR DITA | EPICODE °

_________________
avatar
Kaguya Tadashi
Admin/Membre des Paladin
Admin/Membre des Paladin

Messages : 245
Date d'inscription : 06/10/2015

http://light-of-dark.forumactif.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kazuya Yuki

Message par Kaguya Tadashi le Mar 22 Mar - 19:44

▬ Kazuya Yuki ▬
Le stratège

Nous ne sommes pas tous nés sous la bonne étoile, ayant une famille riche, de quoi mangé chaque soir, un toit où dormir. Cela aurait pu être mon avenir si le village de Kirigakure n'avait pas été gouverné par un fou à l'époque de mon enfance. Après la fin de l'une des grandes guerres mon clan à chercher à fuir, nous étions vus comme des monstres et beaucoup avaient peur de nos pouvoirs héréditaires. Beaucoup se sont fait tuer pour cette simple raison, aujourd'hui peu ont survécu à cette époque sanglante. J'ai dû cacher mes talents pendant des années pour pouvoir survivre, chaque jour était un combat et la mort pouvait me frapper à tous moment. Aujourd'hui, je ne sais toujours pas si c'est grâce à la chance que j'ai survécu où à mes talents de discrétions. Mes parents ? Ils sont morts il y a déjà un petit moment, ils n'ont pas eu autant de chance que moi. Je revois parfois leur visage dans mes rêves, mais, avec le temps, ils deviennent de plus en plus flous, je risque d'un jour d'oublier leur apparence, puis leur voix. C'est triste, car je n'ai aucune envie que cela arrive, mais, je n'ai aucun contrôle là-dessus, j'essaye du mieux que je peux pour ne pas les oublier. J'ai dû me débrouiller depuis leurs morts, volé pour me nourrir était devenu mon quotidien. Certains jours, j'avais de quoi remplir mon estomac, mais, quand la malchance était de mon côté mon larcin n'était pas aussi efficace et je peux vous dire que des coups, j'en ai reçu. Mais je n'avais pas d'autre choix à cette époque, je devais voler pour me nourrir et je ne pouvais pas me défendre au risque de montrer mon pouvoir au grand jour. Heureusement pour moi, j'étais dans un petit village et les gens n'étaient pas très futés parfois alors j'ai pu survivre sans trop recevoir de correction.

En étant prudent et pas trop gourmand, j'ai pu survivre de cette manière pendant un moment. Il était rare que je dorme au même endroit, écurie, grange parfois même à la belle étoile. Au début, c’était difficile, incapable de dormir surtout les premiers jours suivant la mort de mes parents. Je me demande parfois où j'ai pu trouver la force de continuer, partagé entre la dépression et le désire de vivre. Je n'ai aucune idée pendant combien de temps j'ai dû vivre de cette manière, quelque jour, quelque mois, quelque année ? Dans mes souvenirs, cela avait duré une éternité. Un jour, une personne étrangère arriva dans notre village, elle n'avait pas l’apparence d'un marchant et encore moins celle d'un noble. Non, la personne en question était armée et à la recherche d'information, c'était une kunoichi mais, sans bandeau. Sur le moment, je n'ai pas cherché à en savoir plus, pour moi, c'était une occasion de récupérer des armes pour pouvoir mieux survivre. J'ai donc observé cette femme pendant un moment, étudiant ses gestes, sa façon de marcher tout indice pouvait m'aider à facilité mon futur larcin. Mais je n'avais pas une idiote de civil devant moi, cette femme était surement entrainé à tué, échoué pouvais signer mon arrêt de mort, mais, je n'avais pas grand choses à perdre. Quand tu vis dans la peur de mourir chaque jour, on a une autre définition du mot peur croyez-moi, alors un risque de plus ou de moins cela ne change pas grand choses. J'étais déterminé à réussir, si je devais mourir ce jour-là, c'est que c'était mon destin et le fuir ne servira à rien. Petit à petit, je me suis approché de la femme, elle était armée d'un katana, mais volé un objet aussi gros était impossible. J'ai alors tenté ma chance sur un simple kunai, je me suis approché et je l'ai bousculé. C'est en général de cette manière que je vole une bourse d'or, mais cette fois-ci, je pris l'arme blanche. Je me suis ensuite excusé avant de prendre la fuite. J'avais réussi la chance était de mon côté.

C

Sur le moment, j’étais content, j'avais réussi un exploit. Volé une kunoichi n'étais pas simple loin de là, le fait d'avoir réussi m'a aidé à reprendre confiance enfin bon, c'est ce que j'avais cru. En fait, elle avait clairement remarqué que je lui avais dérobé quelque choses et m'avais suivi jusqu’à ma cachette, bon sang quelle imbécile j'étais. J'aurai pu mourir ce jour-là, j'ai cru que mon heure était terminée, mais elle s'est contenté de me reprendre l'arme. Sur le moment, je ne sais pas ce qui m'a pris, mais je l'ai supplié de m'emmener avec elle, rien ne pouvait être pire que cet endroit. Au début, elle a refusé à de nombreuses reprises, mais, j'ai insisté, insisté et 'elle a fini par changer d'avis et a accepté que je la suive dans son voyage. Pourquoi ne m'avait-elle pas tué, bonne question, elle a peu être eue pitié de moi, j'en sais rien. Une chose reste cependant certaine, sans elle il y a de fortes chances que je serais plus de ce monde. Depuis ce jour, nous voyageons ensemble, elle aussi à grandir sans ses parent, c'était peut-être la raison pour laquelle elle m'avait accepté. Pour moi peut importer la raison, grâce à elle, j'avais échappé à cette vie, et même si elle n'était pas parfaite, c’était un grand changement. En étant à ses côtés, j'ai beaucoup appris, elle m'a enseigné un tas de choses, elle ma appris à me battre comme un Shinobi. J'étais née dans le pays de l'eau, mais je n'avais jamais été dans une académie de ninja et d'un coté tant mieux. Sous le règne de Yagura, les tests étaient horribles alors je n'ai rien perdu, on va dire. Mais même avec elle, j'ai toujours caché mes dons héréditaires. Je lui avais menti sur mon nom de famille également, pour me protéger, mais pour la protéger elle aussi. Si elle avait accepté mes pouvoirs, a force de voyager avec moi, elle aurait pu être victime de représailles à mon encontre. Elle était devenu comme une sœur pour moi alors je ne voulais pas que cela arrive.

Quelque année plus tard, je devais avoir seize ans, je crois. J'étais devenu un jeune homme et j'étais capable à présent de me protéger tout seul, mais j'ai continué à voyagé à ses côtés. Elle était devenu pour moi un membre de la famille et on n'abandonne pas sa famille n'est-ce pas ? J'étais heureux, on peut dire que j'avais une petite idée de la définition du mot bonheur. Si seulement cette époque avait pu durer plus longtemps. Oui malheureusement cela ne se termina pas sur une fin joyeuse. Un jour, nous nous sommes fait attaquer, j'étais confiant pensant que c’était des bandits en face de moi. Yuna me dit alors de fuir le plus loin possible et de la laisser réglé ça, c’était hors de question. Elle avait l'air de les connaitre, ils étaient à sa poursuite depuis des années disant que Yuna était une déserteuse et qu'elle devait mourir. Pourquoi ? Pourquoi toutes les personnes qui sont importantes à mes yeux doivent mourir, à l'époque pour mes parents, je n'avais rien pu faire, mais ici pas question que cela se reproduise. Cependant, elle était forte et n'avait pas besoin de mon aide, elle réussit les repoussés tous les cinq, mais combien de temps allait-elle tenir ? L'un d'entre eux compris que pour la tuée, il devait utiliser sa faiblesse, et cette faiblesse, c'était moi. Il fonça alors sur moi à toute vitesse et me donna un coup mortel avec l'un de ses sabres. J'aurai pu mourir de cette façon, mais, au moment du coup, elle s'interposa et prit le coup à ma place. Il savait qu'elle allait bouger pour me protéger, j'étais en partie responsable de sa mort. Quelque chose sombra en moi ce jour la, mon sang qui d'habitude était froid était devenu aussi ardent que la lave d'un volcan. Toute mon âme cria vengeance et mon pouvoir que j'avais retenu depuis ma naissance s'échappa. J'étais devenu incontrôlable, j'ai massacré ses personnes jusqu'au dernier ne laissant aucun survivent. C'était la première fois que je tuais, mais ma rage avait été la plus forte. Aujourd'hui si j'ai un regret ce n'est pas de les avoir tués, mais de ne pas avoir agi plutôt. Si je l'avais fait, elle serait peut-être parmi nous aujourd'hui.

C2
J’étais de nouveau seul face au monde, mais je devais cependant continuer à vivre, pour elle. Avant de partir, je lui ai créé une sépulture pour qu'elle repose en paix. C'était difficile, aujourd'hui quand j'en parle cela me fait mal au cœur, je me sens horriblement coupable de sa mort. Si je ne l'avais pas rejoint, elle serait peut-être en vie aujourd'hui, elle m'a sauvé, mais en à payé le prix. Notre clan est touché par la malchance, mais parfois, j'ai l'impression que moi aussi, ce qui fait une double malchance. Depuis ce jour, j'essaye de ne pas trop me rapprocher des gens, je ne veux pas que ce genre d’événement se reproduise. Étant seul, mais capable de me débrouiller seul maintenant, j'ai continué ma route. Je suis alors devenu mercenaire, prenant des contrats à gauche et a droit pour me faire un peu d'argent. C'était parfois dangereux, mais Yuna m'avait tout appris, j'étais capable de faire face à de simples bandits. J'ai vécu cette vie pendant un petit moment et ce n'était pas si mal contenu de mes antécédents. J'aurai pu continuer ma vie de cette manière, gagnée de l'argent, acheté une maison, épousé une femme et avoir des enfants. Vivre mes vieux jours étant entouré par une famille aimante ça aurait pu être le rêve, mais quelques choses en moi voulait plus. C'était étrange, j'étais content de ma situation pourtant, mais je voulais quelque chose de plus, je voulais faire quelque choses qui apporte du changement. À cette époque, j'ai appris qu'un nouveau Mizukage avait été élu, le village avait retrouvé la paix et le règne de terreur était terminé. C'était une bonne nouvelle. J'ai alors compris quelle vie je voulais vivre, devenir un shinobi de ce village pour m'assurer que les erreurs du passé ne se répète jamais.

J'ai alors quitté ma vie de mercenaire pour rejoindre le village de kiri et devenir Shinobi sous les ordres de la Mizukage. Cette femme est forte et sensible au bien-être de son village contrairement à son prédécesseur. En rejoignant le village, je devais m'assurer que cela ne change jamais, plus personne dans ce village ne doit vivre ce que j'ai vécu par le passé. Bien sûr avec de devenir un Kirijin j'ai dû faire mes preuves même si quelque part, j'en suis un à la base. Si le passé avait été différent, j'aurais grandi dans ce village, j'aurai étudie à l’académie comme tous les autres. Mais le destin en avait décidé autrement. En tant que Ninja de ce village, j'étais prêt à tout pour le protéger, quelle que soit la raison que la menace. Après deux années entières, je suis devenu un élément important dans les troupes du village, depuis que je suis devenu Chûnin j'ai un rôle plus déterminant. J'ai plus de responsabilités envers le village, un jour, je devrais former d'autre personne tout comme Yuna m'a formé, j'espère être à la hauteur de leur attente, mais pour le moment, je me contente de servir Godaime Mizukage. Tant qu'elle restera sur le droit chemin, elle peut compter sur mon aide ! Ma vie depuis mon enfance a bien évolué, aujourd'hui, je n'ai pas de quoi me plaindre. J'ai une maison, je ne manque pas de nourriture mon travail est parfois difficile, mais je ne m'en plains pas. 

C3 















° CODAGE PAR DITA | EPICODE °


Dernière édition par Kaguya Tadashi le Mar 22 Mar - 23:53, édité 5 fois

_________________
avatar
Kaguya Tadashi
Admin/Membre des Paladin
Admin/Membre des Paladin

Messages : 245
Date d'inscription : 06/10/2015

http://light-of-dark.forumactif.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kazuya Yuki

Message par Kaguya Tadashi le Mar 22 Mar - 22:39

Nous ne sommes pas tous née sous la bonne étoile, ayant une famille riche, de quoi mangé chaque soir, un toit où dormir. Cela aurai pu être mon avenir si le village de Kirigakure n'avait pas été gouverné par un fou à l'époque de mon enfance. Après la fin de l'une des grandes guerres mon clan à chercher à fuir, nous étions vu comme des monstre et beaucoup avaient peur de nos pouvoir héréditaires. Beaucoup ce sont fait tué pour cette simple raison, aujourd'hui peu on survécu à cette époque sanglante. J'ai du caché mes talents pendant des années pour pouvoir survivre, chaque jours était un combat et la mort pouvais me frappé à tout moment. Aujourd'hui je ne sais toujours pas si c'est grâce à la chance que j'ai survécu où à mes talents de discrétions. Mes parents ? Ils sont mort il y a déjà un petit moment, ils n'ont pas eu autant de chance que moi. Je revois parfois leur visage dans mes rêves mais, avec le temps ils devient de plus en plus flou, je risque d'un jour d'oublié leur apparence, puis leur voix. C'est triste car je n'ai aucune envie que cela arrive mais, je n'ai aucun contrôle la dessus, j'essaye du mieux que je peux pour ne pas les oubliés. J'ai du me débrouillé depuis leur mort, volé pour me nourrir était devenu mon quotidien. Certain jour j'avais de quoi remplir mon estomac mais, quand la mal chance était de mon côté mon larcin n'était pas aussi efficace et je peux vous dire que des coups j'en est reçus. Mais je n'avais pas d'autre choix à cette époque, je devais volé pour me nourrir et je ne pouvais pas me défendre au risque de montré mon pouvoir au grand jour. Heureusement pour moi, j'étais dans un petit village et les gens n'étaient pas très futé parfois alors j'ai pu survivre sans trop recevoir de correction.

En étant prudent et pas trop gourmand j'ai pu survivre de cette manière pendant un moment. Il était rare que je dorme au même endroit, écurie, grange parfois même à la belle étoile. Au début c’était difficile, incapable de dormir surtout les premier jour suivant la mort de mes parents. Je me demande parfois où j'ai pu trouvé la force de continué, partagé entre la dépression et le désire de vivre. Je n'ai aucune idée pendant combien de temps j'ai du vivre de cette manière, quelque jour, quelque mois, quelque année ? Dans mes souvenir cela avait durée une éternité. Un jour une personne étrangère arriva dans notre village, elle n'avait pas l’apparence d'un marchant et encore moins celle d'un noble. Non, la personne en question était armée et à la recherche d'information, c'était une kunoichi mais sans bandeau. Sur le moment je n'ai pas chercher à en savoir plus, pour moi c'était une occasion de récupéré des armes pour pouvoir mieux survivre. J'ai donc observé cette femme pendant un moment, étudiant ses geste, sa façon de marché tout indice pouvais m'aidé à facilité mon futur larcin. Mais je n'avais pas une idiote de civil devant moi, cette femme était surement entrainé à tué, échoué pouvais signé mon arrêt de mort mais, je n'avais pas grand choses à perdre. Quand tu vie dans la peur de mourir chaque jour on à une autre définition du mots peur croyez-moi, alors un risque de plus au de moins cela ne change pas grand choses. J'étais déterminé à réussir, si je devais mourir ce jour la c'est que c'était mon destin et le fuir ne servira à rien. Petit à petit je me suis approché de la femme, elle était armée d'un katana mais volé un objet aussi gros était impossible. J'ai alors tenté ma chance sur un simple kunai, je me suis approché et je l'ai bousculé. C'est en général de cette manière que je vole une bourse d'or mais cette fois-ci je pris l'arme blanche. Je me suis ensuite excusé avant de prendre la fuite. J'avais réussi la chance était de mon coté.

Sur le moment j’étais content, j'avais réussi un exploit. Volé une kunoichi n'étais pas simple loin de là, le fait d'avoir réussi ma aidé à reprendre confiance enfin bon c'est ce que j'avais cru. En faite elle avait clairement remarqué que je lui avait dérobé quelque choses et m'avais suivi jusqu’à ma cachette, bon sang quelle imbécile j'étais. J'aurai pu mourir ce jour la, j'ai cru que mon heure était terminée mais elle c'est contenté de me reprendre l'arme. Sur le moment je ne sais pas ce qui ma pris mais je l'ai supplié de m'emmener avec elle, rien ne pouvais être pire que cette endroit. Au début elle à refusé à de nombreuse reprise mais, j'ai insisté, insisté qu'elle à finit par changé d'avis et a accepté que je la suive dans son voyage. Pourquoi ne m'avait elle pas tué, bonne question elle à peut être eu pitié de moi j'en sais rien. Une choses reste cependant certain, sans elle il y a de forte chance que je serais plus de ce monde. Depuis ce jour nous voyageons ensemble, elle aussi à grandi sans c'est parent, c'était peut être la raison pour laquelle elle m'avais accepté. Pour moi peut importe la raison, grâce à elle j'avais échappé à cette vie et même si elle n'étais pas parfaite, c’était un grand changement. En étant à ses coté j'ai beaucoup appris, elle ma enseigné un tas de chance, ma appris à me battre comme un Shinobi. J'étais née dans le pays de l'eau mais je n'avais jamais été dans une académie de ninja et d'un coté temps mieux. Sous le règne de Yagura les test étaient horrible alors je n'ai rien perdu on va dire. Mais même avec elle j'ai toujours caché mes dons héréditaire. Je lui avait menti sur mon nom de famille également, pour me protégé mais pour la protéger elle aussi. Si elle aurai accepté mes pouvoir, a force de voyagé avec moi elle aurai pu être victime de représailles à mon encontre. Elle était devenu comme une sœur pour moi alors je ne voulais pas que cela arrive.

Quelque année plus tard, je devais avoir seize ans je crois. J'étais devenu un jeune homme et j'étais capable à présent de me protéger tout seul mais j'ai continué à voyagé à ses coté. Elle était devenu pour moi un membre de la famille et on abandonne pas sa famille n'est ce pas ? J'étais heureux, on peu dire que j'avais une petite idée de la définition du mots bonheur. Si seulement cette époque avait pu durée plus longtemps. Oui malheureusement cela ne ce termina pas sur une fin joyeuse. Un jours nous nous sommes fait attaqué, j'étais confiant pensant que c’était des bandit en face de moi. Yuna me dit alors de fuir le plus loin possible et de la laissé réglé ça, c’était hors de question. Elle avait l'air de les connaitre, ils étaient à sa poursuite depuis des année disent que Yuna était une déserteuse et qu'elle devait mourir. Pourquoi ? Pourquoi toute les personnes qui sont importante à mes yeux doivent mourir, à l'époque pour mes parent je n'avais rien pu faire mais ici pas question que cela ce reproduise. Cependant elle était forte et n'avait pas besoin de mon aide, elle réussi les repoussé tout les cinq mais combien de temps allait elle tenir ? L'un deux compris que pour la tué il devait utilisé sa faiblesse, et cette faiblesse c'était moi. Il fonça alors sur moi à toute vitesse et me donna un coup mortelle avec l'un de ses sabres. J'aurai pu mourir de cette façon mais, au moment du coup elle s'interposa et pris le coup à ma place. Il savait qu'elle allait bougé pour me protéger, j'étais en partie responsable de sa mort. Quelque choses sombra en moi, mon sang qui d'habitude était froid était devenu aussi ardent que la lave d'un volcan. Toute mon âme cria vengeance et mon pouvoir que j'avais retenu depuis ma naissance s'échappa. J'étais devenu incontrôlable, j'ai massacré ses personne jusqu'au dernier ne laissant aucun survivent. C'était la première fois que je tuais mais ma rage avait été la plus forte. Aujourd'hui si j'ai un regret c'est pas de les avoir tué mais de ne pas avoir agis plutôt. Si je l'avais fait elle serai peut être parmi nous aujourd'hui.

J’étais de nouveau seul face au monde mais je devais cependant continué à vivre, pour elle. Avant de partir je lui ai crée une sépulture pour quelle repose en paix. C'était difficile, aujourd'hui quand j'en parle cela me fait mal aux cœur, je me sens horriblement coupable de sa mort. Si je ne l'avais pas rejoins elle serait peut être en vie aujourd'hui, elle ma sauvé mais en à payé le prix. Notre clan est touché par la malchance mais parfois j'ai l'impression que moi aussi ce qui fait une double malchance. Depuis ce jour j'essaye de ne pas trop me rapproché des gens, je ne veux pas que ce genre d’événement ce reproduise. Étant seul mais capable de me débrouillé seul maintenant j'ai continué ma route. Je suis alors devenu mercenaire, prenant des contrat à gauche et a droite pour me faire un peu d'argent. C'était parfois dangereux mais Yuna m'avais tout appris, j'étais capable de faire face à de simple bandit. J'ai vécu cette vie pendant un petit moment et ce n'étais pas si mal contenu de mes antécédent. J'aurai pu continue ma vie de cette manière, gagnée de l'argent, acheté une maison, épousé une femme et avoir des enfants. Vivre mes vieux jour étant entouré par une famille aimante ça aurait pu être le rêve mais quelque choses en moi voulait plus. C'était étrange j'étais content de ma situation pourtant mais je voulait quelque chose de plus, je voulais faire quelque choses qui apporte du changement. A cette époque j'ai appris qu'un nouveau Mizukage avait été élu, le village avait retrouvé la paix et le règne de terreur était terminé. C'était une bonne nouvelle. J'ai alors compris quelle vie je voulais vivre, devenir un shinobi de ce village pour m'assuré que les erreur du passé ne ce répète jamais.

J'ai alors quitté ma vie de mercenaire pour rejoindre le village de kiri et devenir Shinobi sous les ordres de la Mizukage. Cette femme est forte et sensible au bien être de son village contrairement à son prédécesseur. En rejoignant le village je devais m'assuré que cela ne change jamais, plus personne dans ce village ne doit vivre ce que j'ai vécu par le passé. Bien sûr avec de devenir un Kirijin j'ai du faire mes preuves même si quelque part j'en suis un à la base. Si le passé avait été différent j'aurai grandi dans ce village, j'aurai étudie à l’académie comme tous les autres. Mais le destin en avait décidé autrement. En tant que Ninja de ce village j'étais prêt à tout pour le protéger, quelle que sois la raison que le menace. Après deux année entière je suis devenu un élément important dans les troupe du village, depuis que je suis devenu Chûnin j'ai un rôle plus déterminant. J'ai plus de responsabilité envers le village, un jours je devrais formé d'autre personne tout comme Yuna ma formé, j'espère être à la hauteur de leur attente mais pour le moment je me contente de servir Godaime Mizukage. Tant quelle restera sur le droit chemin elle peu compté sur mon aide ! Ma vide depuis mon enfance à bien évolué, aujourd'hui j'ai pas de quoi me plaindre. J'ai une maison, je ne manque pas de nourriture mon travail est parfois difficile mais je m'en plaint pas.

_________________
avatar
Kaguya Tadashi
Admin/Membre des Paladin
Admin/Membre des Paladin

Messages : 245
Date d'inscription : 06/10/2015

http://light-of-dark.forumactif.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kazuya Yuki

Message par Kaguya Tadashi le Lun 28 Mar - 17:43

Père, mère je ne sais pas si je suis devenu l'homme que vous vouliez voir grandir vu que vous avez quitté ce monde alors que j'étais encore très jeunes, aujourd'hui j'ai même du mal à me souvenir de vos visages. Alors à défaut de pas savoir ce que vous auriez voulu pour moi, j'essaye de vivre de la façon dont Yuna ma apprise. En votre absence elle était devenu un membre de la famille, c'était une sœur pour moi. Elle ma enseigné ce que vous n'avez pas pu faire, ma donné quelque choses que j'avais abandonné depuis des années, l’espoir et l'amour. Malheureusement cette chienne de vie me la prise elle aussi,





Ma vie n'a jamais été simple, de ma naissance jusqu’à aujourd'hui j'ai du lutté pour ma survie, le bon coté de cette histoire c'est que ça m'a enseigné beaucoup de choses. Chaque décision, chaque action entraine des conséquences et vous devez être prêt à en assumé toute la responsabilité tout en continuant à vivre. Vivre avec ce genre de fardeau est très difficile, et la vie n'hésite pas à vous le faire rappelé chaque jour c'est une vrai chienne celle-là comme si je n'avais pas déjà assez souffert. Oui si on devais donnée un autre nom à la malchance le mien lui irait parfaitement et même si parfois j'ai reçus de la chance en retour, ce n'étais que dans le but de me la renvoyé en pleine tronche par la suite.

_________________
avatar
Kaguya Tadashi
Admin/Membre des Paladin
Admin/Membre des Paladin

Messages : 245
Date d'inscription : 06/10/2015

http://light-of-dark.forumactif.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kazuya Yuki

Message par Kaguya Tadashi le Lun 28 Mar - 18:42

Kazuya est née sous la bannière du clan Yuki, clan autre fois connu pour son pouvoir héréditaire, en utilisant à la fois le futon et le suiton pour crée un nouvelle élément, le Hyôton. En grandissant le caractère de Kazuya c'est de plus en plus rapproché de cette aspect, ayant généralement une attitude froide et sans pitié avec les étrangers. Son but est d'évité de trop se rapproché des gens qu'il fréquente pour les protégée, pourquoi me direz-vous, dans son esprit il est persuadé d’être frappé par la malchance et on ne peut pas lui reproché de le pensé quand on vois ce qu'il à du vivre dans son passé. La femme qui l'a élevé depuis la mort de ses parents s'appelle Yuna, une ancienne ninja du village de kiri, ayant rencontré Kazuya alors qu'il avait essayé de lui volé ses armes. Elle l'a pris avec elle à sa demande, il voulait à tout pris quitté ce village ou chaque jours pour lui était un combat. Au coté de cette femme, il avait espoir de devenir aussi fort qu'elle et ainsi pouvoir ce débrouillé seule. Même après l'avoir rejoins il ne lui à jamais révélé sa véritable identité, étant un membre du clan Yuki il ne voulait pas mourir à cause de son dons et cherchait à tous pris à le caché. Il n'avait pas l'intention de resté bien longtemps avec elle, juste assez pour devenir fort et être capable de survivre seul, mais petit à petit son cœur de glace à fini par fondre pour laissé place à la confiance et accepté l'amitié et l'amour de sa nouvelle famille. Elle n'était plus une étrangère pour lui, mais une sœur et même s'il n'avais aucun lien du sang elle avait fait beaucoup plus pour lui que sa propre famille. Sa maitrise du Kenjutsu vient en partie de son enseignement même s'il à développé son propre style et ses propre technique depuis mais, à la base c'était elle qui lui avait enseignée les bases. Il à même donnée son nom à l'un de ses katana en sa mémoire, cela la permet de ne pas oublié que c'est grâce à son aide et à son sacrifice qu'il est toujours en vie.

Il lui arrive parfois de montré un autre aspect de sa personnalité, il à beau être un homme assez renfermé suis lui même la plupart du temps. Il peut montré également qu'il à de la bonté, ayant vécu dans la pauvreté et la famine pendant son enfance, il n'hésite pas à aidé les gens dans le besoin. Mais il fait juste le nécessaire, encore une fois il cherche à tout pris de ne pas trop se rapproché des autres. En revanche il ne montre aucune pitié envers ceux qui on mérité d’être frappé par sa lame. Ayant déjà perdu tant de ses proche pendant son enfance, la pitié est un concept qui lui échappe totalement, la vie n'avait jamais eu pitié de lui alors pourquoi il devrait en avoir pour elle ? La justice, voila la choses qu'il essaye d'apporté au monde depuis qu'il à rejoins le rang de kiri, un marchant où un haut noble de la hiérarchie peut importe. Il ne cherche pas non plus leur pardon, si ces hommes son coupable de crime odieux, il sera l'épée de la justice qui ira gentilement leur tranché la gorge. Même  une personne comme le Mizukage n'était pas à l’abri de sa vision de la justice, même si sa force ne peu pas encore toujours le lui permettre. Heureusement La Mizukage actuel n'a pas suivi le même chemin que son prédécesseur et tant qu'elle continue sur le même chemin, il sera ravi de l'aidé dans ses projets.

Kazuya est un homme réfléchi, il sais par expérience que chaque décision, chaque action entraine des conséquences et il faut être prêt à en assumé responsabilité, alors il pèse toujours le pour et le contre avant de prendre une décision. Lorsqu'il tue quelqu'un pour apporté la justice, il sais que cela peu lui retombé à la figure mais, il est prêt à assumé les conséquences de ses actes. Attention, il ne faut pas le voir comme un être sanguinaire qui tue tous les criminel qui croise son chemin. Il tue surtout les criminel ayant commit des actes immondes mais, il n'est jamais bon pour un brigand de croisé son chemin. Quand il à rejoins le village de kiri, il a une nouvelle fois décidé de ne pas révélé son véritable nom, à part la Mizukage tout le monde le connait sous le nom de Kazuya Tanaka.


Dernière édition par Kaguya Tadashi le Lun 28 Mar - 20:43, édité 3 fois

_________________
avatar
Kaguya Tadashi
Admin/Membre des Paladin
Admin/Membre des Paladin

Messages : 245
Date d'inscription : 06/10/2015

http://light-of-dark.forumactif.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kazuya Yuki

Message par Kaguya Tadashi le Lun 28 Mar - 18:42


Malgré son statut privilégié, on pourrait penser que Naomi soit une jeune femme avec une haute estime d'elle-même, égoïste et sans morale. Il n'en est rien en réalité, sa jeunesse passée dans l'atmosphère familiale qu'elle trouvait tant insipide lui a ouvert les yeux sur son propre sens de la vie. Remarquant ses jeunes enfants bien que pauvre mais heureux et le sourire aux coins de leurs lèvres, lui a fait entrevoir que la richesse n'était pas matérielle mais bien morale. Elle a appris de cela et est donc devenu quelqu'un tourner vers l'avenir et vers les autres. D'un caractère simple et sans prétention, elle saura conquérir la confiance des autres. Par sa franchise, sa gentillesse et son empathie, une personne sur qui on peut compter en toutes circonstances. Elle aspire à pouvoir profiter de moments simples, loin du faste et des sauteries mondaines léthargiques à souhait. Elle apporte également un grand sens à honneur, porté par ses convictions acquissent pendant son séjour au temple. Sa relation particulière avec Asuna Maeda, sa rivale qui devenu bien plus à ses yeux au fil du temps passé en communion, combattante comme méditative. Tuer pour elle n'est pas une finalité, uniquement une obligation, elle ne pourra pas s'en soustraire à chaque occasion, mais du moment où elle protège son pays et d'autres vies elle n’hésitera pas. Ce côté froid peut sensiblement trancher dans un contraste étonnant avec son air souvent jovial qu'elle garde en toutes circonstances malgré tout. En ce qui concerne ses relations plus intimes avec les autres, Naomi reste une jeune femme difficile à approcher sur ce sujet, malgré son air sûr d'elle.

Elle cache une certaine timidité du fait de sa non-expérience majeure sur la matière. En toute honnêteté, elle n'a montré cette facette qu'a une seule et unique personne, Asuna. La jeune héritière ne fait pas réellement de distinctions entre les sexes. Sa manière d'aborder le « problème » est instinctive et simple. Elle le fuit ou fait mine de ne pas comprendre. Sa gêne la pousse souvent à se rendre ridicule voire enfantine. Pour passer à un autre registre, et plus particulièrement les défauts car même une princesse en souffre, c'est congénital. Il se trouve que la jeune femme peut se montrer susceptible sur différents points. La richesse, la condition de certaines femmes, la nécessité des guerres sont des sujets difficilement abordables en sa présence. Il est également déconseillé de faire mention de sa taille et également de sa poitrine. Même si bien promotionnée par rapport à son corps. Dans ce cas vous vous risquez à un acharnement verbal de longue haleine. Elle a toujours souhaité voir le monde de plus haut, et malheureusement la génétique lui a dit d'aller cordialement paître. Concernant son buste qu'elle ne trouve pas assez fourni, son complexe vient sans doute d'Asuna encore une fois. La différence entre les deux paires d'attributs n'était pas si frappante au premier regard, dans son esprit c'est le cas, à tel point qu'elle a de la peine à l'admettre et fustige souvent sa camarade. Quand elle en abuse un peu contre sa personne de manière moqueuse. Teigneuse, elle peut l'être par moments, ne démordant pas facilement de ne pas avoir raison sur un sujet si elle est certaine du contraire. Pourtant il ne faut pas longtemps pour qu'elle admette son erreur si on lui en apporte des preuves concrètes. Pour résumer, Naomi est une personne rêveuse à la moralité guidée par des convictions apprissent de sa condition. La poussant à affronter un destin qu'elle a pu choisir, son libre arbitre. Sociable et foncièrement gentille, elle n'hésitera pas cependant à défendre ce qui lui est cher avec une hardeur inébranlable.

_________________
avatar
Kaguya Tadashi
Admin/Membre des Paladin
Admin/Membre des Paladin

Messages : 245
Date d'inscription : 06/10/2015

http://light-of-dark.forumactif.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kazuya Yuki

Message par Kaguya Tadashi le Lun 28 Mar - 19:21

Kazuya est née sous la bannière du clan Yuki, clan autre fois connu pour son pouvoir héréditaire, en utilisant à la fois le futon et le suiton pour créer un nouvel élément, le Hyôton. En grandissant le caractère de Kazuya s'est de plus en plus rapproché de cet aspect, ayant généralement une attitude froide et sans pitié avec les étrangers. Son but est d'éviter de trop se rapprocher des gens qu'il fréquente pour les protégées, pourquoi me direz-vous, dans son esprit, il est persuadé d’être frappé par la malchance et on ne peut pas lui reproché de le pensé quand on voit ce qu'il a dû vivre dans son passé. La femme qui l'a élevé depuis la mort de ses parents s'appelle Yuna, un ancien ninja du village de kiri, ayant rencontré Kazuya alors qu'il avait essayé de lui voler ses armes. Elle l'a pris avec elle à sa demande, il voulait à tout pris quitté ce village ou chaque jour pour lui était un combat. Au côté de cette femme, il avait espoir de devenir aussi fort qu'elle et ainsi pouvoir ce débrouillé seule. Même après l'avoir rejoint il ne lui à jamais révélé sa véritable identité, étant un membre du clan Yuki, il ne voulait pas mourir à cause de son don et cherchait à tous pris à le cacher. Il n'avait pas l'intention de rester bien longtemps avec elle, juste assez pour devenir fort et être capable de survivre seul, mais petit à petit, son cœur de glace à fini par fondre pour laisser place à la confiance et accepté l'amitié et l'amour de sa nouvelle famille. Elle n'était plus une étrangère pour lui, mais une sœur, et même s'il n'avait aucun lien du sang, elle avait fait beaucoup plus pour lui que sa propre famille. Sa maitrise du Kenjutsu vient en partie de son enseignement même s'il a développé son propre style et ses propres techniques depuis, mais, à la base, c'était elle qui lui avait enseignée les bases. Il a même donné son nom à l'un de ses katanas en sa mémoire, cela la permet de ne pas oublier que c'est grâce à son aide et à son sacrifice qu'il est toujours en vie.

Il lui arrive parfois de montrer un autre aspect de sa personnalité, il a beau être un homme assez renfermé suis lui-même la plupart du temps. Il peut montrer également qu'il a de la bonté, ayant vécu dans la pauvreté et la famine pendant son enfance, il n'hésite pas à aidé les gens dans le besoin. Mais il fait juste le nécessaire, encore une fois, il cherche à tout pris de ne pas trop se rapprocher des autres. En revanche, il ne montre aucune pitié envers ceux qui on mérité d’être frappé par sa lame. Ayant déjà perdu tant de ses proches pendant son enfance, la pitié est un concept qui lui échappe totalement, la vie n'avait jamais eu pitié de lui alors pourquoi il devrait en avoir pour elle ? La justice, voilà la chose qu'il essaye d'apporter au monde depuis qu'il a rejoint le rang de kiri, un marchant où un haut noble de la hiérarchie peut importe. Il ne cherche pas non plus leur pardon, si ces hommes son coupable de crime odieux, il sera l'épée de la justice qui ira gentiment leur trancher la gorge. Même une personne comme le Mizukage n'était pas à l’abri de sa vision de la justice, même si sa force ne peu pas encore toujours le lui permettre. Heureusement, La Mizukage actuelle n'a pas suivi le même chemin que son prédécesseur et tant qu'elle continue sur le même chemin, il sera ravi de l'aider dans ses projets.

Kazuya est un homme réfléchi, il sait par expérience que chaque décision, chaque action entraine des conséquences et il faut être prêt à en assumer responsabilité, alors il pèse toujours le pour et le contre avant de prendre une décision. Lorsqu'il tue quelqu'un pour apporter la justice, il sait que cela peut lui retombé à la figure, mais, il est prêt à assumé les conséquences de ses actes. Attention, il ne faut pas le voir comme un être sanguinaire qui tue tous les criminels qui croisent son chemin. Il tue surtout les criminels ayant commis des actes immondes, mais, il n'est jamais bon pour un brigand de croisé son chemin. Quand il a rejoins le village de kiri, il a une nouvelle fois décidé de ne pas révéler son véritable nom, à part la Mizukage tout le monde le connaît sous le nom de Kazuya Tanaka.

_________________
avatar
Kaguya Tadashi
Admin/Membre des Paladin
Admin/Membre des Paladin

Messages : 245
Date d'inscription : 06/10/2015

http://light-of-dark.forumactif.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kazuya Yuki

Message par Kaguya Tadashi le Lun 28 Mar - 22:44

Physiquement Kazuya n'a pas à ce plaindre, c'est bien l'une des seules choses pour laquelle il à été gâté par mère nature. L'homme âgé d'une vingtaine d'année aurait pu avoir beaucoup de succès auprès de la gente féminine si son regard ne dégageais pas autant de froideur. Mais vu qu'il ne cherche pas à ce rapproché des gens cela l'arrange en fin de compte. Il peut se classé dans les hommes de taille et de corpulence moyen, mesurant un mètre quatre vingt pour un poids idéal de quatre vingt cinq kilos. Ayant vécu dans la misère pendant son jeune âge il c'était forgé au fil du temps un métal d'acier mais en voyageant un peux partout avant de rejoindre le village de kiri son corps à fini par suivre l'état de son mentale. Ses ados son aussi dur que le béton et pas la peine de cherche la moindre trace de graisse chez lui, il en a pas. Même si sont corps est assez musclé, il essaye de pas trop le développé dans ce sens, cherchant à gardé son agilité au maximum tout en gardant la forme. Afin bon tout son physique est souvent caché d'arrière ses habit, alors il est difficile pour les autres d'en jugé

Hormis son corps de rêves, son visage n'est pas mal non plus, enfin il pourrait être mieux si de temps en temps il souriait. Mais bon autant demandé à un alcoolo d’arrêté de boire, il y a place de chance de voir celui-ci arrêté la binouze que de voir Kazuya affiché un sourire. De manière générale il a une longue chevelure de couleur brun foncé, qu'il attache en queue de cheval mais, il lui arrive également de changé de coupe pour adopté un style plus cours, ne dépassant pas le niveau de la mâchoire. Son choix de style change en fonction de ses humeur et de la saison actuel. La couleur de ses yeux à la base sont d'un brun classique mais, un changement de couleur ce produis lorsqu'il utilise son dons héréditaire, passant d'un brun classique à du bleu proche du cyan. Ayant très peux utilisé ses technique de Hyôton lui même n'es pas au courant de ce changement.

Niveau équipement Kazuya ne se sépare jamais de Yoshiyuki et de Yūna ses deux fidèle épée. Il à nommée ses deux armes en rapport avec son passé, Yoshiyuki en l'honneur son clan aujourd'hui disparue. Son autre épée il l'a nommé Yūna en souvenir de son ancien maitre qui lui avait appris non seulement son art mais, également son sens de la justice. Lorsqu'on regarde ses habit, on pourrais presque croire qu'il vient d'une lignée de noble. Lui qui avait autre fois grandis dans la rue était pris pour un noble de la haute renommé. Il porte une armure légère recouvert de tissu bleu et blanc un peu partout suivi de quelque trait dorée. Il porte de gants qui parte de la moitié de l'avant-bras jusqu'au niveau de la paume de sa main. Bien sur il porte d'autre tenue que celle-ci, mais je ne vais pas vous détaillé toute sa garde-robe quand même.   

_________________
avatar
Kaguya Tadashi
Admin/Membre des Paladin
Admin/Membre des Paladin

Messages : 245
Date d'inscription : 06/10/2015

http://light-of-dark.forumactif.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kazuya Yuki

Message par Kaguya Tadashi le Lun 28 Mar - 22:48

Physiquement, Kazuya n'a pas à se plaindre, c'est bien l'une des seules choses pour laquelle il a été gâté par mère nature. L'homme âgé d'une vingtaine d'années aurait pu avoir beaucoup de succès auprès de la gente féminine si son regard ne dégageait pas autant de froideur. Mais vu qu'il ne cherche pas à ce rapproché des gens cela l'arrange en fin de compte. Il peut se classer dans les hommes de taille et de corpulence moyenne, mesurant un mètre quatre-vingts pour un poids idéal de quatre-vingt-cinq kilos. Ayant vécu dans la misère pendant son jeune âge, il s'était forgé au fil du temps un métal d'acier, mais en voyageant un peut partout avant de rejoindre le village de kiri son corps à fini par suivre l'état de son mentale. Ses ados sons aussi durs que le béton et pas la peine de cherche la moindre trace de graisse chez lui, il n'en a pas. Même si son corps est assez musclé, il essaye de pas trop le développé dans ce sens, cherchant à gardé son agilité au maximum tout en gardant la forme. Afin bon, tout son physique est souvent caché d'arrière ses habits, alors il est difficile pour les autres d'en juger.


Hormis son corps de rêve, son visage n'est pas mal non plus, enfin, il pourrait être mieux si de temps en temps, il souriait. Mais bon autant demandé à un alcoolo d’arrêté de boire, il y a place de chance de voir celui-ci arrêté la binouze que de voir Kazuya affiché un sourire. De manière générale, il a une longue chevelure de couleur brun foncé, qu'il attache en queue-de-cheval, mais, il lui arrive également de changer de coupe pour adopter un style plus cours, ne dépassant pas le niveau de la mâchoire. Son choix de style change en fonction de ses humeurs et de la saison actuelle. La couleur de ses yeux à la base sont d'un brun classique, mais, un changement de couleur se produit lorsqu'il utilise son don héréditaire, passant d'un brun classique à du bleu proche du cyan. Ayant très peux utiliser ses techniques de Hyôton lui-même n'est pas au courant de ce changement.

Niveau équipement Kazuya ne se sépare jamais de Yoshiyuki et de Yūna ses deux fidèles épées. Il a nommée ses deux armes en rapport avec son passé, Yoshiyuki en l'honneur son clan aujourd'hui disparue. Son autre épée, il l'a nommé Yūna en souvenir de son ancien maître qui lui avait appris non seulement son art, mais, également son sens de la justice. Lorsqu'on regarde ses habits, on pourrait presque croire qu'il vient d'une lignée de noble. Lui qui avait autre fois grandis dans la rue était pris pour un noble de la haute renommé. Il porte une armure légère recouverte de tissu bleu et blanc un peu partout suivi de quelque trait doré. Il porte de gants qui partent de la moitié de l'avant-bras jusqu'au niveau de la paume de sa main. Bien sûr, il porte d'autre tenue que celle-ci, mais je ne vais pas vous détailler toute sa garde-robe quand même.


_________________
avatar
Kaguya Tadashi
Admin/Membre des Paladin
Admin/Membre des Paladin

Messages : 245
Date d'inscription : 06/10/2015

http://light-of-dark.forumactif.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kazuya Yuki

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum