Une mère indécise entre la tradition du clan et le bonheur de son fils

Aller en bas

Une mère indécise entre la tradition du clan et le bonheur de son fils Empty Une mère indécise entre la tradition du clan et le bonheur de son fils

Message par Mukuro S. Ryūku le Jeu 8 Sep - 2:07



Cela faisait plusieurs mois à présent que la jeune femme avait décidé d’emménager chez lui, une demande à laquelle le Hyûga avait toute suite acceptée sans hésiter un instant. Beaucoup de choses s’étaient déroulées depuis ce jour-là, des événements joyaux comme des moments un peu moins agréables. L’une des chaînes invisibles à l’œil nue qu’avaient imposées leurs clans respectifs avait été brisée ce jour-là, ce fut comme une libération alors qu’ils venaient de découvrir une nouvelle sensation. Une sensation qui depuis avait été renouvelé à de nombreuses reprises sous différent scénario se laissant simplement guidé par leurs désirs charnels. Ces moments étaient devenu tellement précieux qu’il était plus difficile encore de rester loin de la personne aimée lorsque l’autre se faisait désirer par son absence qui pouvait varier en fonction du travail reçus. La vocation de Shinobi avait ses avantages, mais aussi ses inconvénients.


Ce matin, le jeune homme s’était réveillé de bonne heure et en pleine forme malgré la longue nuit qu’il avait passée au côté de la Hayashi. Cette dernière était à moitié allongée sur lui, sa tête au niveau du creux de son épaule droite, l’une de ces mains posées sur son torse dénudé, l’une de ces jambes par-dessus l’une des siennes. Il aurait pu rester ici pendant des heures à l’admirer sans prononcer la moindre parole jusqu’à ce qu’elle se réveille, malheureusement son planning de la journée ne lui en donnait pas l’occasion. Avec agilité et une certaine discrétion pour ne pas réveiller la belle endormie, l’homme aux yeux blanc se faufilait hors de son matelas pour se préparer à la journée qu’il l’attendait. Une douche, un rapide petit déjeuné, il n’avait pas l’intention de rester bien longtemps. Juste avant de partir Ryokai écrivait une petite note à l’intention de sa compagne qu’il déposa sa table de nuit.




Bonjour mademoiselle, je m’excuse de ne pas pouvoir être à vos côtés ce matin lors de votre réveil, mais j’ai reçu certaine obligation qui requière ma présence ailleurs. Je tenais juste à vous dire que j’ai passé une excellente soirée en votre compagnie, il me tarde déjà de revenir auprès de vous. Lorsque vous lirez cette lettre que je vous écris, je serais certainement déjà parti, en route vers la mission que l’on m’a attribuée, avec un peu de chance, je serais de retour sous peu dans l’après-midi.  Je vous ai préparé votre petit déjeuné, j’espère que vous allez apprécier cette délicate attention que j’ai eue à votre égard ! Je pourrais encore vous écrire pendant des heures, malheureusement, je ne dispose pas d’assez de temps pour cela, surtout que si vous vous réveillez entre-temps, j’aurais écrit cette lettre dans le vide même si cela m’aurait donné l’occasion de vous prendre dans mes bras avant de disparaitre. Je vous écris donc cette dernière phrase qui me semble la plus importante de cette lettre improvisée… Je vous aime !


Votre bien-aimé Ryokai.



Une fois cette lettre écrite à l’intention de sa petite amie, le jeune homme partis de la demeure pour se mettre en route vers le portail du village pour rejoindre ses compagnons de mission. Il n’avait aucune idée de combien de temps cela allait prendre, mais avait hâte de retrouver la jeune femme une fois cette dernière remplie. Entre-temps, la journée avait bien avancé. Leika devait certainement être réveillé à présent, espérons qu’elle ait remarqué la petite note qui lui était personnellement adressée sur la table à côté du lit. Soudain, dans les alentours de midi, une femme ayant presque atteint l’âge de la quarantaine frappa à la porte de leur demeure. Des yeux blancs, une longue chevelure violette, celle-ci avait une forte ressemble avec la mère de Ryokai. Elle frappait encore et encore jusqu’à ce que quelqu’un vienne à sa rencontre.



_________________
  Une mère indécise entre la tradition du clan et le bonheur de son fils 3ulk
Mukuro S. Ryūku
Mukuro S. Ryūku
Admin/Membre des Paladin
Admin/Membre des Paladin

Messages : 260
Date d'inscription : 06/10/2015

https://light-of-dark.forumactif.be

Revenir en haut Aller en bas

Une mère indécise entre la tradition du clan et le bonheur de son fils Empty Re: Une mère indécise entre la tradition du clan et le bonheur de son fils

Message par Mukuro S. Ryūku le Mar 24 Déc - 23:53

Informations du personnage


Nom : Shikkan
Prénom : Ryūku
Sexe : M
Année de naissance : 183 automne
Nationalité :
Pays d'origine : Tsuchi no kuni
Capacité Spéciale : Dokuton - Poison
Détails de votre CS :

Description du personnage





Histoire du personnage


Qu'est-ce qui a amené votre personnage dans le village ?

Quel regard porte votre personnage sur le reste du monde, et surtout sur les autres factions ?

Racontez un évènement marquant de la vie de votre personnage.


La confiance est une vertu, elle nécessite un abandon total de méfiance envers une personne en particulier malgré votre ressentiment ou les possibles rumeurs courant à son sujet, abandonner tout doute plongeant votre esprit dans la méfiance et accorder lui jusqu'à votre propre vie. En fonction des gens, celle-ci a différents paliers si je puis dire, mais dans les grandes lignes, il s'agit tout simplement de dévoiler des choses à ces individus, des choses que vous ne dévoilez à personne jamais en général. Elle ne se crée pas comme ça, elle vient généralement avec le temps, enfin cela dépend des gens, certains arrive à faire confiance plus vite que d'autres, tout dépend du caractère, de l'éducation de chacun et du vécu surtout. J'ai beaucoup étudié la confiance dans mes jeunes années, enfin quand j'étais encore plus jeune qu'a l'instant je veux dire étant donnée que je n'ai que la vingtaine, alors j'en connais un rayon sur elle, mais qu'est-ce qu'elle signifie concrètement, est-ce vraiment aussi simple ? J'aurais aimé vous dire oui, mais malheureusement, c'est beaucoup plus compliqué que cela. À mes yeux, la confiance est surtout un luxe, un risque que vous prenez en toute connaissance de cause alors qu'il y a cette petite voix dans votre tête qui vous met en garde. Certaines personnes n'arrivent même plus à l'entendre alors qu'elle est bien présente, innocente jusqu'à l'os n'arrivant même pas à différencier le bien du mal, un conseil méfier vous de ces gens-là, ce sont les pires. Dans mon cas, c'est mon père qui m'a très vite démontré, les dangers qu'apporte la confiance si on ne s'en méfie pas assez. Il m'a enseigné une phrase, la confiance est un luxe alors n'en sois pas avare ou ton destin ne sera pas différent du mien. Des paroles pleines de sagesse et qui depuis dirige presque toute mon existence, mes choix et mes actions en sont la preuve même puisque je n'ai jamais fait confiance à qui que ce soit. Oui, vous avez bien compris, personne, pas même mon propre père.

_______________________________________

Année - 193 Printemps

______________

Enfin, petite rectification, j'avais confiance en lui à une époque, mais c'est lui-même qui m'a enseigné à ne plus le faire.


- J'espère que tu vas retenir la leçon, cette fois, mon fils, tu ne dois faire confiance à personne, à personne, tu m'entends, même pas en ton propre père !

- Oui, père... Disais-je alors qu'un filet de sang coule de ma bouche.


Ce n'était pas facile au début, surtout qu'il n'avait jamais agi de la sorte auparavant. Il n'est pas choses aisées pour un enfant de cet âge d'être méfiant envers ses parents, en toute logique nous pouvons avoir une confiance aveugle envers eux, mais visiblement la mienne est différente à bien des égards. À terre suite à son coup, j'ai tenté de me relever, non sans difficulté afin de poursuivre notre entraînement journalier. C'était chaque jour ainsi depuis que nous étions en fuite. Qu'avions-nous à fuir ? Les assassins envoyés par la personne ayant trahi mon père. C'était son erreur, il avait fait confiance aux mauvaises personnes et voilà notre vie transformée à jamais. Pourquoi devais-je supporter cet enfer alors que je n'avais rien avoir dans l'histoire, je n'en avais pas conscience à l'époque, mais depuis les choses sont parfaitement clair, j'étais un témoin gênant tout comme mon père. Mon père était un homme d'affaires important avec une assez grosse fortune en poche, il n'en fallait pas plus pour attiser la jalousie de certain, ils se sont alors rapprochés de lui avant de le trahir dans le but de s'approprier ses richesses. Je connais pas encore tous les détails, étant beaucoup trop jeune à l'époque, mais je sais une chose aujourd'hui, ma mère n'était pas innocente dans cette histoire. Dans nos entraînements, je devais le frapper comme si j'avais un ennemi en face de moi. Je n'en avais pas envie, mais avais-je le choix ? Si je ne le frappais pas assez fort, c'était moi qui en recevais une, alors a force pour éviter cette douleur désagréable au quotidien, je me suis mis à le frapper encore et encore jusqu'à ce qu'il s'écroule sur le sol en ayant trébuché maladroitement. J'étais alors confronté à un choix, poursuivre mon assaut ou lui laisser le temps de se relever.

- Non attend stop, laisse-moi me relever. Aide moi s'il te plaît. Dit-il tout en m'ayant tendu la main.

- Oui père j'a... Disais-je avant de me retrouver une nouvelle fois a terre.

- Pauvre idiot, combien de fois dois-je te le répéter, tu ne dois faire confiance à personne, même pas à moi. Si ton adversaire se retrouve en position de faiblesse, tu ne dois jamais baisser ta garde ou les rôles s'inverseront comme dans ce cas de figure. Retiens-le bien fils où tu ne feras pas de vieux os.

- Oui, père...

C'est avec une certaine amertume envers moi-même que je me suis remis debout afin de poursuivre cet entraînement.


_______________________________________

Année - 200 Hivers

______________





Quel est l'objectif principal de votre personnage ?

A propos du joueur


Origine de votre avatar : Ling Tong Dynasty Warriors
Indiquez votre parrain, si vous en avez un : /
Est-ce un changement de personnage ? /
Est-ce un double compte ? /
Quelque-chose à ajouter ? /

_________________
  Une mère indécise entre la tradition du clan et le bonheur de son fils 3ulk
Mukuro S. Ryūku
Mukuro S. Ryūku
Admin/Membre des Paladin
Admin/Membre des Paladin

Messages : 260
Date d'inscription : 06/10/2015

https://light-of-dark.forumactif.be

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum